Actualités

Partager sur :
25 avril 2021
Zoom sur

Marie-Anne de Béru (1982) - La Montagne qui m'a sauvée, de Lauren Wolk

Vue 29 fois

La Montagne qui m’a sauvée, de Lauren Wolk. L’école des loisirs, mars 2021

Traduit de l’anglais (États-Unis) par Marie-Anne de Béru (1982)

 

Lorsque la Grande Dépression lui prend presque tout ce qu’elle possède, la famille d’Ellie est contrainte de quitter sa maison en ville et de recommencer à zéro, au cœur des forêts sauvages de la montagne aux échos. Là-bas, Ellie se découvre un profond amour pour la nature. Surtout, elle y retrouve une force et une liberté plus que bienvenues, après qu’un accident a laissé son père dans le coma. Déterminée à ramener son père parmi les vivants, la jeune fille se lance dans une expédition pour rejoindre le sommet de la montagne. Une femme y vivrait. Surnommée « la sorcière », elle posséderait d’extraordinaires secrets de guérison. Mais la sorcière et la montagne ont encore beaucoup d’histoires à révéler à Ellie. Et, avec elles, une nouvelle chance de bonheur.

Après L’Année où j’ai appris à mentir (précédemment publié sous le titre de La Combe aux loups, 2018) et Longtemps, j’ai rêvé de mon île (2019) Lauren Wolk poursuit ses portraits de jeunes héroïnes dans l'Amérique des années 1920 à 1940, dont elle restitue avec finesse le mode de vie et les valeurs de courage et d'optimisme.




J'aime

Commentaires

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous.